Recherchez par date
sur le calendrier
Télécharger le
calendrier
Télécharger la
brochure

« Danse Révélation » par les Cies Baejjahn & Narcisse

En résidence au centre chorégraphique de la Maison Béjart, deux nouvelles compagnies intitulées « Baejjahn» et « Narcisse » se sont associées pour présenter une soirée exceptionnelle au W:Halll.

« Danse Révélation » est un spectacle chorégraphique composé de deux créations qui suivent un axe commun : le miroir de la recherche où l’être s’analyse, se découvre, se révèle et se déploie dans un nouvel univers.  « L’admiration grandit celui qui l’éprouve, et le révèle…à lui-même » (Alain)

Première partie / ARS EST VITA, VITA EST ARS / par la Cie Baejjahn

Adaptation chorégraphique du roman « La Grande roue » (1985) de l’écrivain Jacques De Decker.
Temps d’entre-deux, clair-obscur. Des artistes- peintres. Un maître et ses apprentis. Réalité figée. Règles scolaires, art de les transformer, de les dépasser. UN élève. François. L’instinct du regard. Dessiner, réinventer. François, liberté, approcher. Arnold, l’expérience du savoir. A deux, l’enchantement. Hors champs, les autres. L’Unité.L’essentiel ? Soi du reflet. Stupéfaction. Émerveillement. L’initiation. Transformation. Révélations. Art et vie, unité. Amitié du devenir et prolongement ….de la conscience universelle.

Ars est vita, vita est ars suggère l’art de la peinture comme image latente de la danse, stimulatrice, créatrice et révélatrice de l’infini du mouvement de la pensée.

Danseurs: Jean-Baptiste BAELE,  Ruby COLLE, Tobi DESLAGMEULDER, Alice GIORIA, Michaël HÄFLIGER, Julie HAHN- Richard NAGY, Shu HUI CHAN

Deuxième partie / LA FLEUR DE L’ETRE / par la Cie Narcisse

Des garçons, une fille. Un garçon, deux filles. Un miroir. Qui est qui ? Identité mélangée, perdue, retrouvée. Des éléments cachés se révèlent et incitent à devenir soi-même.
Rencontres, regard et puis sentiments diffus, peur de l’autre, envie d’être. L’autre, son miroir. Masculin… Féminin? Intérieur, extérieur. Explorer, découvrir le corps, le genre…
Impressions, sensations, libéralisation. Retour. Identité cachée, identité singulière, identité plurielle, identité nouvelle.

« La fleur de l’être » retrace le parcours d’une quête d’identité, un délicat voyage d’une vérité à l’autre, pour atteindre ce que l’on appelle l’ineffable beauté de l’âme.

Danseurs: Alexandra GRILLO, Luca ARRIGONI, Stefan Jon WISE