Recherchez par date
sur le calendrier
Télécharger le
calendrier
Télécharger la
brochure

Le W:HALLL c’est aussi:

lamedia

L’entité (Multi) Média du W:Halll

Notre Médiathèque vous propose en stock plus de 25.000 médias.
Sur commande, c’est  plus  de 300.000 titres qui sont à votre disposition.

Soit: 800.000 CD, DVD, Blu Ray, CD-Rom, jeux consoles,audio-livres, …

L’ensemble couvrant la musique, le cinéma, le documentaire, le jeu…


Pour trouver votre bonheur, n’hésitez pas à faire une petite recherche dans notre base de données  :

loupe

Et  pour  découvrir nos nouvelles acquisitions cliquez  sur  l’image  !

Votre médiathèque sera heureuse de vous accueillir le :

Mardi: 12h30 -18h30
Mercredi : 12h30- 18h30
Jeudi: 12h30 -18h30
Vendredi: 12h30 -18h30
Samedi : 10h00 -18h00

Durant les travaux, la médiathèque est située au salon «VIP » à l’étage -2 , juste avant l’accès à l’auditorium.
Dans le même bâtiment, un fléchage vous guide jusqu’à nous: inutile de vous munir d’une boussole ou d’une lampe de poche.

Le « vintage » étant très tendance, n’hésitez pas à nous rendre une petite visite ça nous fera plaisir et vous serez dans le coup, croyez-nous !

bal

En dehors de ces heures, ou lorsque le bâtiment n’est pas accessible,
une boîte aux lettres est mise à votre disposition. Celle-ci est située à
l’extérieur du bâtiment .
W:Halll Media : Av Charles Thielemans,93  1150 Bruxelles

Tel: 02/773 05 84

wsp@lamediatheque.be

Le saviez-vous ?

Sur présentation de votre ticket de spectacle du Centre culturel de Woluwe-Saint-Pierre, vous recevrez une inscription gratuite à la Médiathèque. En tant que membre, vous pourrez bénéficier de tarifs préférentiels pour de nombreux spectacles du Centre culturel de Woluwe-Saint-Pierre.

Par ailleurs, saviez-vous que les albums des artistes se produisant sur les scènes du W:Halll durant toute la saison 2014-2015 sont également disponibles à demi-tarif ? À bon entendeur…

La fin du  prêt ?

Chers membres,

Vous avez appris récemment que PointCulture a décidé de mettre un terme à ses activités de prêts en médiathèque d’ici 2020 et que l’achat des nouveautés serait stoppé le 23 avril.

Cette nouvelle brutale, nous l’avons apprise, comme vous, par la presse :
Bx1 , Jt RtbfRtbfstandaard, Soir7 sur 7, L’avenir

Aucune communication interne n’a été faite au préalable !

Au moment où nous écrivons ces lignes, nous n’en connaissons pas les modalités et vous êtes nombreux à vous/nous, interroger.

Balayer 63 ans d’activités de la sorte témoigne, selon nous, d’un mépris extrême pour les membres qui fréquentent encore l’Asbl , mais aussi son personnel et les six centres transférés.

Étant l’un d’eux, mis sous tutelle de Pointculture depuis 2009, nous sommes directement impactés et menacés par cette décision unilatérale que nous ne partageons absolument pas.

Pour l’heure le W:Halll entend bien réagir pour maintenir le service et une réunion aura lieu prochainement avec notre échevin de la culture .

En attendant de pouvoir revenir vers vous avec des nouvelles plus concrètes sur l’avenir de la médiathèque de Woluwe-Saint-Pierre nous vous invitons à :

> Signer la pétition adressée à la Ministre de la Culture : Madame Alda Greoli et au président du conseil d’administration de Pointculture, Monsieur Philippe Mahoux ,

Nb : Un exemplaire papier de cette pétition est disponible dans votre médiathèque de Woluwe-Saint-Pierre

Partager cette pétition au maximum sur les réseaux sociaux

Envoyer des témoignages (sentis / argumentés), par écrit ou petites vidéos smartphone à cette adresse : lamediatheque.cestnous@gmail.com

Marquer votre soutien de la manière qui vous correspond/ ressemble le plus

Pas de fleurs ni de couronnes, mais on veut bien un petit chocolat 😉

Didier et Patricia à votre service depuis longtemps déjà …

Au bas de cette  page , nous invitons à lire le témoignage d’Etienne,  il décrit  à la perfection ce « job » qu’aucun algorithme ne pourra remplacer !

Grèce mon amour

Pendant tout le mois de mai, les bibliothèques francophones de Woluwe-Saint-Pierre mettent la Grèce à l’honneur.
Un programme varié et haut en couleur avec des expositions, des spectacles, des ateliers culinaires, des cours de danses traditionnelles, des contes… attend les petits et les grands dans les 3 bibliothèques francophones de la commune.
La médiathèque se joint à l’événement en vous proposant une immersion culturelle dans le monde cinématographique et musicale de ce magnifique pays.
Pour en savoir plus n’hésitez pas à nous rendre visite et nous faire un petit Yassou !

Festivités  de l’avenue de Tervuren

Ce dimanche 12 mai, nous serons présents aux festivités de l’avenue de Tervuren sur la thématique  » Tour de France » Animations et spectacle dès 13h dans le village communal situé au niveau du palais Stoclet. Un mini tour en deux étapes:
De 13h à 18h animations diverses et gratuites: exposition de beaux vélos ( pas ceux de Maurice), jeu et …
A 14h et 16h : le spectacle JUMP! Clown sauvage, jonglerie, vélo acrobatique.
Venez nous serrer la pince et repartez peut-être avec un petit cadeau !

Cycle de conférences de printemps : quand Hollywood fait peau  neuve


De la fin des sixties au début des années 80, le cinéma américain a connu l’une des périodes les plus chahutées mais aussi les plus stimulantes de son histoire. The Graduate, Easy Rider, Midnight Cowboy, M.A.S.H… témoignent des bouleversements culturels et sociaux qui agitent la société : contestation étudiante, mouvement pour les droits civiques, courant féministe. Apparaît ensuite une nouvelle génération de cinéastes issus, pour la première fois, de l’université: Francis Ford Coppola, Martin Scorsese, Steven Spielberg… Ils vont révolutionner Hollywood en imposant la primauté du réalisateur sur le producteur.

Cycle présenté par  Olivier  Lecomte

Dimanche 05 mai 2019 :L’enfer urbain de Scorsese
Dimanche 12 mai 2019 :Spielberg, de Duel à Jaws


Combien ?
Abonnements:
6 conférences :  39  €

Hors abonnement:
8 € / 7 € (habitants WSP)
Quand ?
Les dimanches
Conférence : 11h -13h
Ou ?
Conférence :Whalllstation

Ciné-Goûter: 4ème saison !

Le Ciné-Goûter, c’est du gâteau !

Le concept est imparable : mercredi après-midi, une séance de ciné jeune public avec une programmation de qualité et un délicieux goûter, à savourer en famille.
Le 3ème mercredi de chaque mois 14h00-(Film à 14h15)

Programme :

« Wallace et Gromit: Le mystère du lapin garou » Mercredi 15/05/2019
« Bigfoot Junior » Mercredi 19/06/2019

 


Sans titre-1

P.A.F. (goûter inclus) : 6 €
Groupe : à partir de 10 personnes: 30€
Les grands-parents accompagnés d’un enfant : entrée gratuite

Réservation plus que recommandée ! :
Tél. : 02/773.05.88
Fax. : 02/773.18.72
Courriel : billetterie@whalll.be

Merci à notre partenaire

reclame-patisserie goossens2015_web

Ateliers

Pas facile de dormir à la belle étoile tous les jours, une vie de chien même pour un insecte…
Alors viens créer ton hôtel à insectes lors de cet atelier !
Aucun diplôme en architecture n’est requis et il ne faut , bien entendu, pas se prénommer Alain 😉

Cyber-Café

Smartphones ? Tablettes ? Pc ? Dès le 15 novembre, venez poser vos questions au Cyber Café Seniors !

Nous sommes à l’écoute des seniors tous les mardis entre 13h30 et 15h30. Il ne s’agit  pas de cours ni de réparations mais bien de répondre à des questions spécifiques touchant de près ou de loin à l’informatique. Astuces, conseils ou échanges se feront au  W:Halll Media en toute  convivialité, autour d’un café.

N’hésitez pas à apporter l’appareil  qui  vous donne du  fil à retordre !

Réservation souhaitée (max 10 personnes) :

Adresse mail : cybercafe.whall.eneo@gmail.com
GSM : 0477/96-71-96 ou 0498-58-68-20
Horaire PC : 13h30-16h
Horaire Mac : 14h-16h

La première séance est gratuite.

Tarif : 5 € (avec une boisson) et pour les membres Médiathèque, membres Eneo ou habitant de Woluwe-Saint-Pierre : 3 € (avec une boisson)

Adresse : W:Halll Media – 93 av. Charles Thielemans – 1150 Bruxelles

Un partenariat W:Halll Média- Énéo, mouvement social des aînés.
Au plaisir de vous y  rencontrer !

« Une Médiathèque sans medias ? »

Depuis quelques années, la Médiathèque se nomme Point Culture ! On se souviendra de l’ancienne Discothèque Nationale de Belgique devenue, dans les années 70, La Médiathèque de la Communauté Française de Belgique. La régionalisation des compétences passait par là aussi. Dans les années 2010, la voilà qui devient Point Culture comme si elle avait honte de s’appeler encore Médiathèque à un moment où le prêt ne paye plus. Car il faut que la culture paye, messieurs dames, sinon Point de culture. Et aujourd’hui on apprend que la direction risque bien de mettre un point final à cette culture. Une Médiathèque qui n’en est plus une ou, en tout cas, ne veut plus l’être mais qui a en son patrimoine tout ce qui fait la richesse d’une Médiathèque digne de ce nom, c’est étonnant quand même. Il faut avoir des œillères et des casques anti-bruits sur les oreilles pour ne pas se rendre compte, tant au niveau de la direction qu’à celui des pouvoirs subsidiant, de cette richesse irremplaçable.
C’est simple pourtant puisque ce trésor se divise en deux parties irrémédiablement liées. Les collections d’abord, énormes, amassées depuis la fin des années 50 par une poignée d’acheteurs qu’on appelait conseillers et dont j’eu l’honneur de faire partie. Nous étions animés d’une passion énorme alimentée de nos recherches, de nos prospections, de nos envies d’élargir les champs de vision. Nous voulions donner un maximum à nos abonnés et nous y arrivions en constituant une histoire de la musique et du cinéma à travers les medias présentés dans nos collections. Chercher, acheter, classer, expliquer, commenter, former nos collègues… notre boulot était passionnant, dévorant, richissime – nos collections plus encore.
La deuxième richesse de cette institution est évidemment son personnel puisqu’il est nourri au jour le jour de cette masse d’informations et de cette somme historique, culturelle, artistique qui n’en est pas moins reflet de réalités sociales, économiques et politiques. Nous n’avons pas constitué des collections pour le principe d’avoir beaucoup mais pour illustrer la marche du monde dans ses diverses expressions. On discutait, débattait, on argumentait, on se disputait. Je n’oublierai jamais le débat Sardou ni, plus généralement, celui sur la variété française. Rien n’entrait dans nos collections au hasard ou au petit bonheur, on filtrait, on trouvait les liens, les raisons, les nécessités, les arguments. On se formait nous-mêmes au jour le jour. La Médiathèque a été une école, un institut, un centre de formation où nous forgions nous-mêmes notre propre métier sans jamais nous reposer sur nos lauriers.
Et lorsque le développement du Net nous fit comprendre que notre métier était en danger – quoique les médiathèques françaises continuent leur magnifique rôle malgré la diminution du prêt – beaucoup d’entre nous développèrent des idées, des pistes, des moyens de faire valoir autrement ce gigantesque trésor des collections. Imaginez un instant les cours d’histoire de la musique, des musiques (classique, jazz, blues, rock, chanson française, musiques du monde, rhythm’n blues et soul, musiques de films…) , que l’on aurait pu donner en nos locaux, en se servant de nos collections et sans ruiner nos abonnés qui auraient pu s’inscrire, à tarif raisonnable, à ces cours, les uns donnés aux adultes, ou aux retraités… les autres aux ado, aux enfants…. Nous en avions les moyens mais nos directeurs successifs n’ont jamais répondu à nos projets en ce sens. Pourquoi ? Probablement parce que peu de directeurs de cette noble institution ont cru, réellement cru, en son personnel, en ses très nombreuses capacités. La direction préférait discuter en huis clos avec les représentants du pouvoir mais chacun d’entre eux oubliait trop souvent l’expertise du personnel dans son ensemble et celle de chacun dans ses spécificités propres. Le résultat est cet énorme gâchis qu’on nous annonce aujourd’hui. On arrête d’acheter des nouveautés dès ce mois d’avril 2019. Terminé. Les collections viennent d’entrer dans un cul-de-sac. Dans un reportage réalisé par BX1, le directeur général se justifie en expliquant qu’ils sont convaincus que toute cette information est accessible sur le net. Autant dire de suite qu’ils entendent remplacer le personnel par des algorithmes. Que devient le lien social, que restera-t-il de ces conversations entre gens intéressés, connaisseurs et passionnés ? Ne voit-on donc pas la différence entre un membre de la Médiathèque discutant avec un membre du personnel qui l’écoute, le conseille, lui suggère des pistes, et cette relation froide avec les sites plus ou moins spécialisés qui vous poursuivent pour suggérer mille pistes impersonnelles sur base d’un de vos choix ? Que fait la direction, que fait la culture, que fait le ministère ? Il y a une dizaine d’années, j’ai fait partie d’un plan de départ de trente personnes, en pré-pension ou en départ volontaire ; nous avons quitté un boulot que nous aimions, une boîte que nous avions créée nous aussi, pour laisser la place. Pour sauver le reste : l’idée, le concept, les collections, les collègues… Tout ça pour ça ? Merci la Médiathèque, merci le Ministère. N’allez pas après une telle décision, garder les collections comme un alibi mais sans la moindre idée de valorisation. N’allez pas non plus, encore moins, les jeter en pâture soldée au public qui ne s’y trompera pas et fera de bonnes affaires. Nous n’avons pas constitué les collections dans ce but. Nous n’avons pas passé des heures, des jours et des nuits à lire, écouter, nous documenter, nous informer, comparer, échanger… pour ça. Non. Jamais. Ces collections, cette richesse sont les nôtres, nous avons notre mot à dire. Que nous soyons toujours membres du personnel ou non, nous sommes solidaires autour d’un patrimoine que nous avons fait et qui nous a fait.
Ce patrimoine doit être sauvé dans son ensemble et doit rester accessible au plus large public possible. Il devrait aussi, logiquement, continuer à être alimenté de nouveautés. Il en va de la santé de la culture, celle qui se partage, s’échange, celle qui nous rassemble au lieu de nous diviser. C’était l’idée de Jean Salkin lorsqu’il créa la Discothèque en 1956 ; il n’y a aucune raison d’oublier un tel idéal, au contraire. Sauvons ce trésor !

Etienne Bours (membre du personnel de la Médiathèque de 1975 à 2008) »

Le W:Halll Media vous propose la formule Curioso

Au rayon pratique, nous vous annonçons une nouveauté dans nos formules tarifaires. Le Curioso arrive et le moins que l’on puisse dire, c’est que votre curiosité sera récompensée !
Le Curioso, késako ?!?

Pour 22€, vous recevez 40 unités et pouvez emprunter jusqu’à 40 médias.
Pour 44€, vous recevez 100 unités et pouvez emprunter jusqu’à 100 médias.
Votre Curioso sera valable durant 4 semaines.
Les CD, CD-ROM et documentaires comptent pour 1 unité.
Les DVD de fiction et les jeux comptent pour 2 unités.
Vous pouvez avoir en prêt maximum 10 médias à la fois.

curioso

Didier Vaneesbeck : Conservateur
Patricia Vandenthoren : Conservatrice-adjointe